L'ART S'HABILLE POUR HIVER

Petit clin d’œil à la saison !

 

Cette exposition permet de montrer le travail de la spécialité Arts Plastiques en classe de Première. Et aussi, elle est l’occasion d’informer sur ce que sont les Arts Plastiques, de montrer la différence entre Arts plastiques et Arts Appliqués.

Le thème du vêtement se prête ici bien au jeu de cette différenciation puisque vous n’allez pas trouver de stylisme, lequel est destiné au monde de la mode et des circuits de consommation, mais plutôt des pistes de réflexions issues des grandes questions plasticiennes traversant l’histoire de l’art, ainsi que de nouvelles interrogations propres aux changements de codes de notre époque .

Les Arts Plastiques, par l’intermédiaire d’une œuvre visuelle ou sonore  (parfois les deux), se relient à d’autres disciplines :  psychologie, ethnologie, sociologie, histoire, sciences et techniques, …, pour répondre, souvent, à des questions communes.

 

Cette exposition est un début de réponses aux interrogations suivantes : « Comment les artistes traitent-ils de la question du vêtement dans l’art contemporain ? En quoi est-ce inter et transdisciplinaire? Quelles questions et notions font-ils émerger  » ?

 

Habit, accessoires… étoffes, motifs, matières, trame, aiguille, rideau, drap, drapés, fraises et collerettes, corsets et paniers, tenue d’apparat, robe féminine ou robe liée à une fonction ou à un métier, masque, voile, opacité et transparence, manteau qui protège du froid ou manteau-architecture protégeant la psyché, costume, coutumes, métissages, identité, appartenance, présence-absence du corps avec tout ce que cela peut signifier…mémoire. Corps habillé ou libéré de sa tenue.

Sans oublier les verbes propres à la manipulation du tissu : lisser, plisser, froisser, déchirer, coudre/ découdre, superposer, juxtaposer, tisser, tricoter, teinter, etc..

Voilà quelques axes qui laissent déjà la possibilité de faire des liens entre les notions artistiques et d’autres disciplines.

 

Les élèves de Première ont l’honneur de vous présenter leur vision de la question et dans le même temps une de leurs réponses.

 

Dans cette exposition vous trouverez (entre autres) :

-Des synecdoques et des métonymies (à vos cours de français 😉)

-La question du genre et du non genré

-Des plumes : entre Nature et Culture. Et la préoccupation animale au XXI ème siècle

-Le drapé, incontournable dans l’atelier d’artiste

-Le vêtement comme signe d’une identité singulière ou signe d’appartenance à un groupe

-La place des marques dans l’univers de l’élève

-Vêtements et accessoires explorant les métissages culturels présents et passés

-Habits et masque issus d’une période historique : entre filiation et rupture

-Les inégalités interrogées à travers l’apparence du vêtement

-L’habit minuscule comme dernière trace de l’enfance avant l’âge adulte

-Le corps sous le vêlement, entre présence et absence … effet poétique ou déroutant

-Le corps libéré du vêtement. Que peut- il nous dire ? Nous enseigner ? De quels codes de représentation le corps est- il tributaire ? Quel est le rôle de ces codifications ? Comment faire évoluer les représentations et les préjugés ? Quel rôle l’art peut-il jouer dans ce sens?

De l’utilité de l’Art

 

« L’art est présent partout. Il nous donne cette incroyable force de faire face à l’adversité ». Malou Moulis

 

Les arts plastiques servent à informer, éduquer, réfléchir, conscientiser, s’exprimer, résister, transcender, partager, souffler la liberté.

La représentation s’est toujours révélée être un besoin pour l’homme si l’on se réfère à l’art pariétal. Puis un moyen de transmettre une culture par l’intermédiaire des retables, des peintures religieuses et historiques.

L’art est devenu aussi un extraordinaire outil de contestation, d’opposition. Ce n’est pas pour rien que les artistes ont été et sont toujours dans certains pays, pourchassés, contraints au mutisme.

En ce sens, malgré le fait que certains collectionneurs achètent des œuvres pour orner leurs murs, l’art donne toujours un message. Nous entendons ici, les œuvres parcourant l’histoire de l’art.

Message difficile à comprendre il est vrai lorsqu’il s’agit d’art contemporain. Où le renversement des codes académiques est le leitmotiv des artistes.

« C’est la fin de la peinture rétinienne » disait Marcel Duchamp déjà en 1917.

Le but de l’art est bien d’interroger des notions vastes et riches, propres aux gestes de l’artiste, d’interroger le processus de l’œuvre. Mais aussi avec l’évolution des technologies, il s’agit d’explorer les diverses possibilités techniques du médium utilisé. Également de faire participer de plus en plus le spectateur. Et ce, toujours pour nous dire quelque chose. L’art questionne l’humain dans son ensemble : sa place, sa culture, son identité , son corps, son genre , sa relation aux autres, son histoire, … l’histoire.

En d’autres termes : « L’Art c’est la Vie », Ben